263 Dossier DAP - illustration divers types DAP

    ©Lipsum / OPPBTP

    À condition que les contraintes physiques soient bien ciblées, la réduction des troubles musculo-squelettiques chez les utilisateurs de DAP appropriés est réelle. Trois grandes gammes de situations de travail sont propices à l'utilisation des DAP. 

    1. Le port et la manipulation des outils lourds*
      Qu'ils soient portés (avec contention) ou déportés (sans contention), les DAP s'avèrent, dans ces situations, particulièrement efficaces pour l'assistance des membres supérieurs. Même dans le cas de bras articulé zéro gravité, avec report de charge au sol, au mur, sur portique ou sur nacelle, les impacts sur la posture de l'opérateur et sur la préhension de l'équipement doivent être pris en compte. La vigilance porte sur le ressenti de l’opérateur qui peut se trouver trop « attaché » à la machine ou estimer ne plus avoir la maîtrise entière de son geste.
    2. Les manutentions finales au sol ou en hauteur
      Certains exosquelettes, à armature plus ou moins rigide, ou même textiles (« exosuits ») peuvent apporter une aide au redressement depuis une position tronc fléchi en avant (retour de flexion du dos). Mais les limites des équipements (par exemple les angles de flexion ou le poids porté) renforcent la nécessité de réfléchir d'abord à l'aménagement du poste. Un dispositif d'assistance mécanique, sans contention, est dans cette situation préférable.
    3. Les postures maintenues
      Les exosquelettes peuvent soulager les plaquistes, peintres, électriciens ou enduiseurs dans les travaux bras en hauteur, avec extension cervicale et tronc en flexion. Ils apportent aussi une assistance aux membres inférieurs (ou corps entier) dans les positions assis-debout et intermédiaires.
      Dans tous les cas, une approche méthodologique est recommandée : agir sur l'organisation et la préparation du travail, privilégier la cohérence entre les tâches à réaliser, les caractéristiques des opérateurs et les capacités du DAP, et enfin, accompagner l'introduction du dispositif (communication, participation, formation, évaluation).
      *Scies, tronçonneuses, perceuses, ponceuses.

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ceux-ci nous permettent de connaitre votre profil preventeur et d’ainsi vous proposer du contenu personnalisé à vos activités, votre métier et votre entreprise. En savoir plus